22
Sep
2014
0
toit-vegetal

Toitures végétalisées

Un concept efficace et écologique

De la terre et des végétaux sur un toit, c’est le monde à l’envers… Pas tant que cela ! En fait, il s’agit plutôt d’une façon rationnelle d’envisager la construction du 21e siècle et des siècles à venir.

Autour du concept de toit-terrasse ou rooftop, l’une des valeurs qui prédominent est l’écologie. Et en matière d’écologie, le toit végétalisé, qui consiste à recouvrir un toit plat ou à pente légère d’un substrat planté de végétaux, voire d’une couche de terre épaisse, tient le haut du pavé.
Non seulement “l’écotoit“ ou “toit vert“, comme on surnomme le toit végétalisé, permet, dans le cas de son exploitation comme jardin potager, de récolter des légumes en pleine ville, ce qui permet de consommer des produits au bilan carbone nul, mais en outre, il accroît de façon significative la qualité d’isolation thermique des zones habitables situées en dessous.

La réunion de ces deux avantages constitue l’un des principaux credo de la philosophie écologique : diminution de la consommation énergétique. Sans aller jusqu’au jardin potager, un parterre gazonné, des fleurs et quelques arbustes en pot suffiront à préserver l’intérêt écologique en réduisant les émissions de Co2, en favorisant la production d’oxygène, en augmentant le taux d’humidité de l’air estival, en contribuant à atténuer “l’effet d’îlot thermique urbain“ (soit la surchauffe estivale des villes qui augmente la pollution atmosphérique et la consommation d’énergie) et en créant un réel espace 100% naturel.

Laisser un commentaire