22
Sep
2014
0
intro-toiture-plate

La toiture plate

Une solution architecturale durable

En milieu urbain, le toit-terrasse ou rooftop est la solution d’avenir d’un immobilier en mal de surface exploitable au sol et d’un monde qui se heurte aux problèmes environnementaux…

En matière de construction, le choix entre toiture traditionnelle et toiture plate ne se pose pas en termes de coûts. Si une toiture terrasse se révèle globalement plus coûteuse, elle offre de nombreuses possibilités inaccessibles aux toitures tuiles. La présence d’une dalle béton en toiture assure en outre une bien meilleure isolation acoustique et peut supporter une végétalisation qui améliorera l’isolation thermique et assurera pour partie la rétention des eaux pluviales qu’il faut désormais éviter de rejeter dans le réseau public. Si en plus, la toiture est utilisée comme espace à vivre, alors le rapport prix/surface utile devient très intéressant.
Surtout, le rooftop offre des perspectives très intéressantes dans ses possibilités d’aménagement en permettant à tout un chacun de profiter d’une vue sympathique et d’un endroit original où se réunir.

Espace à vivre, mais pas que…

À l’heure où l’expansion des villes commence à poser problème, l’autre atout du rooftop, principalement au sommet des immeubles, réside dans l’exploitation d’une surface traditionnellement inutilisée (si ce n’est pour les équipements techniques) en espace à vivre supplémentaire. Cette augmentation significative des mètres carrés de chaque appartement génère une moindre consommation de surface au sol et entraîne la suppression des balcons et autres terrasses individuelles des immeubles collectifs. Cette rationalisation de l’espace permet de réduire les coûts de construction et par conséquent le prix au m2 des zones habitables.

Compenser la pollution des villes

Enfin, s’il est végétalisé, le toit-terrasse constitue l’un des points forts de la construction verte ou durable. Les exemples nord-américains d’espaces verts, voire d’exploitations agricoles collectives ou professionnelles perchées entre ciel et terre ne devraient pas tarder à toucher la France. Hormis l’aspect pratique de ces dernières qui permettraient aux citadins de profiter de fruits et légumes frais, cet apport de végétation participerait à l’amélioration de la qualité de l’air des villes.

Construction individuelle

La toiture plate est de plus en plus souvent utilisée dans le style des habitations de style contemporain. S’il est facilement accessible et conçu pour, le toit plat peut être considéré comme un étage supplémentaire. Il peut se rêver en jardin s’il est végétalisé, en terrasse si vous l’agrémentez de meubles d’extérieur. On peut aussi y installer des panneaux solaires pour alimenter partiellement la maison. En décidant d’adopter une toiture plate, les particuliers affichent donc clairement une volonté de construire écologique.
Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, les toits terrasses ne sont pas réservés aux constructions neuves. Les constructions anciennes peuvent aussi s’en équiper à condition toutefois de faire intervenir un professionnel.

Construction collective

Si la toiture plate est traditionnellement utilisée en France pour les immeubles collectifs depuis les années 50, celle-ci est restée longtemps inexploitée, sauf dans de rares exceptions. Le manque d’espace, la prise en compte par les acteurs de l’architecture citadine des problèmes liés à l’environnement et l’émergence récente de la tendance rooftop qui en découle, lui confèrent de nouveaux titres de noblesse. Partout en France, la conquête des toits d’immeubles a débuté.

Laisser un commentaire